Download Free Templates http://bigtheme.net/ Websites Templates

Le patrimoine naturel d’une valeur exceptionnelle

Le futur Parc national de Babor et de Tababort offre un paysage diversifié d’une beauté naturelle et panoramique exceptionnelle, dont des falaises escarpées, des prairies de haute montagne, des chutes d’eau parmi les plus hautes du pays, des vallées profondément encaissées, des plans d’eau (lac du barrage d’Erraguène) et des cours d’eau permanents (Oued Bared, Assif Amellal). On y retrouve une grande diversité de zones biologiques et d’habitats naturels, et d’espèces végétales et animales marquées par un fort endémisme. Les formations forestières dominantes, sont constituées notamment de la célèbre sapinière de Babor (sapin de Numidie, espèce endémique stricte), de forêts de cèdre, de chêne zeen et de chêne liège.

(Photos de paysages, existe chez Tewfik)

Une zone clef de la biodiversité en Méditerranée

La Kabylie des Babors abrite une biodiversité riche et unique.

Sur le seul territoire du futur Parc national ont été dénombrées près de 400 espèces végétales, dont 53 espèces endémiques (dont une endémique stricte, le sapin de Numidie) et une vingtaine d’espèces rares. Parmi ces espèces 37 sont protégées par la réglementation nationale[1] et 7 espèces figurent sur la liste rouge des espèces menacées de l’UICN[2].

La faune est tout aussi diversifiée, elle compte au moins 30 espèces de mammifères, 112 d’oiseaux nicheurs (62 sédentaires et 50 migrateurs), 13 espèces de reptiles et 7 de batraciens. Les espèces endémiques sont au nombre de 23 dont le singe magot et une espèce endémique stricte : la sitelle kabyle. 10 espèces sont protégées par la réglementation nationale[3] et 5 figurent sur la liste rouge des espèces menacées de l’UICN.

(Photos d’espèces animales et végétales, certaines existent chez Tewfik et à compléter par Mounir)

 

Espèces végétales figurant sur la liste rouge de l’UICN :

 

Espèces animales figurant sur la liste rouge de l’UICN

 


[1] Décret exécutif 93-285 du 23 novembre 1993 fixant la liste des espèces végétales non cultivées protégées et Décret exécutif no 12-03 du 4 janvier 2012 fixant la liste des espèces végétales non cultivées protégées.

[2]Union Internationale pour la Conservation de la Nature

[3] Décret N° 83-509 du 20 août 1983 relatif aux espèces animales non domestiques protégées ; Ordonnance n° 06-05 du 15 juillet 2006 relative à la protection et à la préservation de certaines espèces animales menacées de disparition et Décret exécutif n° 12-235 du 24 mai 2012 fixant la liste des espèces animales non domestiques protégées.

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Twitter