Download Free Templates http://bigtheme.net/ Websites Templates

Le plan d’action du Parc national définit un projet concerté de territoire d'une durée de trois ans. C’est un outil qui permet, durant une phase transitoire de création et d’installation du Parc national et de préparation de son plan de gestion, de mettre en œuvre des mesures urgentes de conservation et d’assurer un développement local et une valorisation des patrimoines. Le plan d’action concerne à la fois la zone centrale, la zone tampon et la zone de transition.

Pour la zone centrale, il définit des objectifs de protection du patrimoine naturel, culturel et paysager et précise les actions à engager en priorité.

Pour la zone tampon et la zone de transition, il définit des objectifs de protection, de mise en valeur et de développement durable et les actions prioritaires à engager.

Les objectifs et les actions qui figurent dans ce plan sont définis de manière partenariale avec les acteurs locaux, qu'ils soient pouvoirs publics, élus, usagers, professionnels ou habitants. Le plan d’action a pour objectif de fournir un cadre et une cohérence globale aux programmes locaux de protection, d'aménagement et de développement durable.

Il œuvre au bénéfice des populations locales, de la biodiversité naturelle et cultivée, des sites naturels à fort intérêt paysager, des activités agricoles, de la diversification touristique, de la gestion de l'habitat, etc. dans les zones tampon et de transition.

Le plan d’action est le résultat d'un travail de concertation conséquent, avec les acteurs du territoire et les élus. Dès 2014, dans le cadre des travaux de classement de l’aire protégée et d'établissement du plan d’action, l’équipe du projet a rencontré les directions de wilaya et élus locaux concernés, les différents groupes de la population locale concernés (agriculteurs, éleveurs, femmes, jeunes) et les associations locales, afin d'identifier avec eux les orientations et les priorités à prendre en compte pour l'élaboration du plan d’action.

Par ailleurs, au cours des deux années du projet, une cinquantaine de réunions d'information et d’ateliers ont été tenus avec les autorités locales et les différents groupes de la population concernée et plus de 500 personnes ont participés à ces rencontres et ont contribué à faire émerger les actions.

Ce plan d’action est principalement destiné au secteur des forêts qui aura à veiller, en attente de la mise en place d’une structure de gestion du Parc national, au maintien et au renforcement de l’intégrité naturelle du territoire.

Les différentes directions techniques de wilaya (notamment les directions de l’environnement, de l’agriculture, du tourisme, de l’artisanat, des ressources en eau) et les communes de l’aire protégée pourront s’en inspirer pour l’élaboration des programmes de développement sectoriel et des programmes communaux de développement.

Les organisations de la société civile et les associations professionnelles y trouveront matière pour orienter leurs actions dans l’objectif de la conservation et la valorisation des patrimoines et du développement durable du territoire. Le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique y trouvera des pistes pour lancer des travaux scientifiques en vue d’améliorer les connaissances et de fournir des outils pour la conservation.

Ce plan d’action compte 3 composantes, 11 objectifs et 35 sous objectifs avec plus d’une 141 centaine d’actions. Les actions proposées ne sont pas exhaustif, chaque porteur de projet mettra en œuvre ce qui lui paraît judicieux et qui répond à ses aspirations ou à ses besoins, en fonction de ses capacités d'engagement.

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Twitter